Blason de la SGC

Le Blason est coupé mi-parti en chef, de gueules à la barre de sinople en 1, de sable au Zirkel d’or en 2 et d’or à la Salamandre de sable contournée en 3.

 

Les Couleurs sont celles de la Ville, que nos Anciens portaient en ruban bicolore sur leur penne. Mais ce sont aussi celles de la floraison et du vin.

 

Le Zirkel reprend en monogramme les lettres « VCFC ! », autrement dit les initiales du cri « Vivat Crescat Floreat Clysopompa ! » Un cri solaire au milieu de la Nuit.

 

La Salamandre, amphibien au corps noir tacheté de jaune, a la réputation de naître et vivre dans les flammes dorées. La Salamandre a donné son nom a un vieux rite bibitif estudiantin, où la bière - or liquide - est bue en trois temps.

Médaille de la SGC

La médaille de la Société est un ovale de bronze évidé, qui reprend le Sceau de la SGC : un hibou au §11 serrant un clystère et une pipe croisés, accompagné de deux opossums aux queues nouées descendant à dextre et senestre.

Le hibou est l'oiseau des guindailleurs noctambules, des bloqueurs nocturnes et de tous ceux qui voient la Lumière des chandelles dans les Ténèbres. Tandis que, dans l'argot ULBiste, un « opossum » est soit un bourgeois à poche ventrale soit un bidule dérobé en guindaille.

 

Le paragraphe 11 des statuts de nombreuses corporations estudiantines incite à boire plus. A la SGC, il rappelle les célèbres vers de la Marche des Etudiants : « Fraternité, tu nais entre les verres. Amis, buvons à la fraternité ».

 

Enfin, si d'une part le clystère évoque l'injection de rites anciens, de fantaisie et de bière dans les cercles étudiants, d'autre part, la pipe et ses volutes symbolisent, elles, les rêves nébuleux et la pensée libre de l'Etudiant.

Société du

Grand

Clysopompe

 

ULB

SINCE 1834